HOMERE LE GREC

HOMERE

''Le Poète''

 

FICHE D'IDENTITE

Nom :    HOMERE

Prénom  : ??

A vécu : à la fin du VIIIè siècle avant J.C.

Activité : Poète ( aède ) grec

Ses écrits : l'ILIADE 
                    l'ODYSSEE
 

 

 

 

Tous ceux à qui Ulysse et ses voyages extraordinaires ont fait battre le coeur, tous ceux à qui la Guerre de Troie reste une épopée haute en couleurs, HOMERE ne peut qu'inspirer le respect. Qu'importent les controverses à son sujet et au sujet de ses écrits, il est pour moi ( et pour vous qu'il a pu faire vibrer aussi), un grand poète de l'Antiquité qui a son nom en majuscules au Panthéon de la Poésie, et les Dieux doivent encore apprécier les récits épiques de cet Ulysse qui les a si souvent défiés...

HOMERE semble avoir été un aède grec ( un poète) de la fin du VIIIè siècle avant J.C.  Il Ses écrits nous sont parvenus et nous pouvons ainsi nous délecter de ses récits fantastiques 'l'Iliade', 'l'Odyssée'... Mais certains doutent toujours de la véracité de son oeuvre ou de son existence.

Les Anciens le surnommaient 'Le Poète' .

Traditionnellement, il est dit qu'Homère était un poète aveugle : dans l'Odyssée, il est question d'un aède aveugle chantant les exploits des guerriers de la Guerre de Troie, et l'on pense qu'Homère parle de lui-même. Ensuite, à l'époque où Homère semble avoir existé, et à Chios d'où il semble être originaire ( mais plusieurs autres villes ioniennes, comme Smyrne, Colophon, se disputent son origine ), l'auteur de 'l'hymne homérique' à Apollon Délien déclare que 'c'est un aveugle qui réside à Chios la rocailleuse '.
Néanmoins, était-il vraiment aveugle?
A cette époque, et dans les civilisations antiques, l'aveugle était symboliquement celui qui voit l'invisible transcendant et ne peut voir le visible immanent... C'est une incarnation de l'idée d'inspiration divine. La cécité peut être perçue comme une malédiction, mais la perte de la vue étant supposée stimuler la mémoire, le don divinatoire ou l'inspiration sont reçus en compensation ( c'est ce que semble avoir vécu Tirésias par exemple), et la cécité d'Homère pourrait bien être de ce type.

La vie d'Homère ne semble pas avoir laissé de traces jusqu'à nous.
Il existe bien huit biographies anciennes qui sont attribuées à Plutarque ou Hérodote... Mais après les avoir expertisées, il s'est avéré qu'elles étaient fausses et que, surtout, elles dataient d'une époque bien postérieure (plus de sept siècles plus tard).

Néanmoins, Homère a laissé une empreinte indélébile au cours du temps.
Après maintes recherches effectuées par des historiens ou des scientifiques sur divers écrits qui auraient pu avoir avoir été signés par lui, on n'attribue donc à Homère que les deux épopées : L'ILIADE et  L'ODYSSEE...
Mais, par déformation, on parle souvent de 'poésie homérique' comme d'un courant littéraire, surtout pour des oeuvres épiques grecques ou troyennes datant de cette même époque et un peu plus tard
C'est à partir de Platon et Aristote ( IVè et IIIè siècles av J.C), que l'attribution se limite aux deux épopées pré-citées.

 

DES OEUVRES CONTROVERSEES

La remise en question de la l'existence d'Homère était déjà d'actualité dans l'Antiquité.
L'Iliade a-t-elle été écrite réellement avant l'Odyssée?
Ces deux épopées sont-elles du même auteur?

Des questions posées parmi tant d'autres et qui sont autant d'appel à la suspicion. LE POETE a-t-il existé? Ou provient-il de l'imagination des grecs? S'il a existé, est-il le seul auteur ou bien a-t-il reçu l'aide de quelques autres?
Car, pour des lecteurs très avertis et savamment instruits, les poèmes qui composent ces épopées sont de substances parfois éloignées, comme si certains auraient été écrits à l'époque dite, mais beaucoup d'autres - et en majorité les poèmes qui nous sommes parvenus -, écrits bien plus tard...

Pour ces analyses minutieuses dans le texte, deux écoles s'affrontent : les ANALYSTES et les UNITARISTES.

   * LES ANALYSTES
Pour les analystes, il existe un poème originel, attribué à Homère certes, mais de nombreuses additions postérieures, qui ont entrainé, selon eux, certaines incohérences dans le déroulement des actions décrites ( par exemple : un héros troyen, Pylèmène, qui est tué au chant V, reparait quelques chants plus loin...)

   * LES UNITARISTES
Pour les unitaristes, Homère est le seul auteur mais les différences d'écriture entre les chants provient du fait qu'Homère a débuté son travail alors qu'il était jeune, et l'a terminé lorsqu'il était plus vieux. Il semble logique que la plume évolue dans le style ou que certains chants semblent illogiques du fait de la distance de temps qui sépare l'écriture d'un chant d'Homère jeune et d'un autre chant d'Homère vieux. Ils lui accordent aussi le fait qu'un de ses disciples ait pu 'continuer' parfois son oeuvre.

Néanmoins, la plupart des critiques pense que les poèmes homériques ont été composés lors d'une période de transition ( passage de la culture de transmission orale à la culture de transmission écrite).
L'Iliade aurait été composée en premier, vers la première moitié du VIIIè siècle avant JC, et l'Odyssée à la fin du VIIè siècle avant JC.

'L'Apothéose d'Homère'
Ingres - 1827 ( Musée du Louvre )

 

LA TRANSMISSION

Comment s'est faite la transmission de ces textes homériques?

1°) Par voie orale ( avant le VIè av JC )
2°) Par voie écrite ( à partir du VIè av JC )

 VOIE ORALE

Les textes homériques ont tout d'abord été transmis oralement, comme la poésie. Il se trouve que l'écriture d'Homère se prète assez bien à ce style de transmission grâce à des schémas rythmiques particuliers:  les aèdes,  par exemple, utilisent ce genre de schémas pour faciliter leur travail de mémoire,  ( voir chapitre : petit lexique poétique, où il est question de rythmique )
Homère décrit ses personnages de la façon suivante : ' nom propre + épithète', (ex: Achille aux pieds légers...), ce style d'écriture, qui se retrouve dans la poésie homérique, est très caractéristique de la poésie orale des aèdes ou des bardes ( comme en Serbie où les bardes, analphabètes, pouvaient réciter de très longs poèmes versifiés, grâce à de genre de particularités rythmiques )

 VOIE ECRITE

Au VIè siècle av JC, l'Iliade et l'Odyssée sont, pour la première fois, retranscrits sur l'ordre de Piristrate ( tyran athénien ) qui inaugure la première bibliothèque publique.
C'est ainsi que tout aède ou barde passant par Athènes, doit impérativement réciter tout ce qu'il connait d'Homère pour que les scribes athéniens oeuvrent à l'élaboration des deux épopées ( chaque version poétique est consignée ).
Pour l'histoire, le fils de Piristrate ( Hipparque) ordonnera que la manuscrit soit récité tous les ans à l'occasion de la fête des Papathénées...

Les textes homériques sont écrits sur des rouleaux de parchemin ou de papyrus, on les appelle les 'volumina' ( d'où provient le terme de 'volume' en français). Malheureusement, aucun rouleau ne nous est parvenu intact, nous n'en avons que des fragments, retrouvés en Egypte et dont certains remontent au IIIè sièce av J.C.
Commence alors un long travail de recherches, on étudie les fragments, on les déchiffre...

- Le découpage des oeuvres en 24 chants chacun, numérotés par les 24 lettres de l'alphabet ionien, est antérieur à l'oeuvre des grammairiens alexandrins de l'époque hélléniste.
- Le découpage en chants ne correspond pas à une nécessité pratique ( un chant par rouleau).

Les grammairiens alexandrins commencent leurs recherches, afin d'établir une édition critique des textes homériques :
- Zénodote, premier bibliothécaire d'Alexandrie (-> voir le lien suivant:  BIBLIOTHEQUE D'ALEXANDRIE 
) commence le travail de déchiffrage.
- Aristophane de Byzance, poursuit son travail et établit la ponctuation.
- Aristarque de Szmothrace, successeur d'Aristophane, écrit les commentaires de l'Iliade et de l'Odyssée et tente de différencier le texte attique ( originel) des additions héllénistes.

Au IIIè siècle, les romains répandent l'usage du codex ( le livre broché que nous connaissons aujourd'hui ) dans le bassin méditerranéen.
Les plus anciens manuscrits qui nous sont parvenus sont l'oeuvre d'ateliers byzantins.
Ceux-ci permirent en 1788, à Anse de Villoison ( écrivain fraçnçais ) d'offrir une des meilleurs éditions de l'Iliade.

 

 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×