ECRIRE UN ROMAN

Ecrire la  Musique... aussi

COMMENT ECRIRE UN ROMAN...

 

Les quelques conseils que vous trouverez ci-après ne font pas office de 'RECETTE ' car il n'en n'existe pas.

IL ne s'agit pas ici de vous dire : 'si vous suivez à la lettre le chapitre qui suit, vous serez à coup sûr l'auteur du prochain best-seller sinon le futur Prix Goncourt' ! Non, je n'ai nullement cette prétention et je ne l'aurai jamais.

Je souhaite plutôt vous aider à vous poser les bonnes questions afin de ne pas vous fourvoyer. L'écriture de ce genre littéraire appelé ROMAN est un travail de longue haleine, qui vous prendra plusieurs milliers d'heures de votre temps avant que vous y inscriviez le mot Fin. Vous devez être conscient que ce cheminement sera souvent difficile et douloureux, mais compensé par des moments de bonheur si vous êtes de ces gens pour qui créer représente une réelle  jouissance de tous les sens. 

De plus, 'écrire' n'est pas se lancer immédiatement sur sa feuille. Avant toute rédaction, il y a un long et réel travail d'approche et de recherche qui également vous prendra déjà quelques centaines d'heures avant d'avoir inscrit la première majuscule de votre premier chapitre.

 

CE QUE J'AI PU LIRE

Lorsque je me suis mise à chercher des conseils d'écriture, notamment pour la rédaction d'un roman, j'ai eu la bonne surprise de lire certaines choses que je juge à présent abérrantes.
Je vais vous livrer ici ce que j'ai pu lire et qui peut vous décourager à vie de vous lancer dans une telle aventure.

Tout d'abord, cette personne ( je ne vous donnerai pas la source pour le moment), vous demande de lire beaucoup.
Je me suis dis bien entendu, cela va de soi.
Mais il enchaînait en précisant : 'Si vous lisez une centaine de livres par an, vous n'êtes pas prêt à écrire vous-même, changez d'idée!
Si vous en lisez 4 fois plus, vous pouvez commencer à imaginer pouvoir vous lancer dans l'Ecriture de vos propres ouvrages.

Cela fait frémir...

Je pense que la lecture est primordiale lorsque l'on veut écrire, cela permet de connaître d'une part les idées qui ont déjà été abordées, bien qu'une même idée peut être développée de nombreuses façons qui auront tout autant d'intérêt pour les lecteurs, mais surtout de connaître le style des écrivains, les structures de phrases, les mots qu'ils emploient et leur manière d'éviter les répétitions, leurs petits 'trucs' en fait, et la façon qu'ils ont à vous faire part du déroulement de leur histoire, la relation entre les chapitres, qu'ils se suivent ou sautent d'une époque à une autre ou d'un personnage à un autre etc...
La lecture, à mon avis, aide aussi pour ce que j'appelle 'l'écriture automatique', c'est à dire la facilité à exprimer une idée avec des mots qui sembleent 'venir tout seuls à notre esprit'. C'est comme une gymnastique. La lecture y est pour beaucoup mais l'écriture aussi.
C'est la raison pour laquelle, je pense, à mon humble avis, que lire beaucoup est nécessaire à l'élève écrivain, mais lire 400 ouvrages par an pour commencer à écrire, non!

Je pense plutôt que la passion est ce qui est le plus important, avec l'inspiration bien sûr.

J'ai également lu que l'écriture est affaire de temps.
Il a été écrit parfois qu'un être humain de sexe masculin au chômage pouvait être plus prolixe qu'aucun autre... Encore une horreur et les explications à cette analyse ne l'étaient pas moins:
En effet, il disait qu'un homme est moins occupé qu'une femme ( moins de tâches ménagères...) Et de plus, un homme qui  n'a pas de travail à l'extérieur a de grandes chances de pouvoir écrire si cela lui chante, surtout s'il a lu assez de livres!

Je ne cesserai de dire, moi, que la passion pour l'écriture ne s'apprend pas et que vous pouvez être une femme affairée, quelle que soit votre activité professionnelle - et une parfaite ménagère-, si vous aimez l'écriture et ce, depuis toujours ou depuis quelques temps, vous trouverez quelques heures pour étancher votre soif d'écrire, peut être pas de façon aussi régulière qu'un écrivain dont c'est l'activité principale mais l'inspiration vous guidera quoi qu'il arrive.
J'ouvre une parenthèse pour préciser néanmoins une chose à laquelle j'apporte mon crédit et que vous lirez souvent : 'l'inspiration est le fil conducteur, mais il ne faut craindre de se mettre à l'ouvrage'... écrire et parfois même se forcer un peu lorsque l'on pense ne pas être inspiré, il faut 'creuser' un peu, 'faire sa gymnastique des mots' et il n'est pas impossible que notre inspiration se retrouve finalement au rendez-vous avec un peu de retard...

Un autre conseil que je vous donne : Aimez ce que vous écrivez et écrivez ce que vous aimez.
Car, si vous préférez suivre l'actualité et parler de ce qui est à la mode, simplement pour être 'dans le vent', je pense que vous n'écrirez pas ainsi votre oeuvre. De plus, vous vous donnerez beaucoup de mal pour un sujet qui ne vous passionne pas.
Il est tellement plus enrichissant d'écrire par amour et avec amour. Même si vous choisissez d'écrire un sujet mille fois rabâché,c'est votre passion qui fera de votre travail une oeuvre si vous le menez à bien car, comme je vous l'ai déjà dit, il y mille et une manière d'aborder et de développer un même sujet. La passion est la principale des techniques.

Ensuite, une fois votre sujet choisi, il faut trouver une trame qui tient debout avec des personnages bien définis, des paysages, une parabole temporelle. En un mot: racontez-vous à vous-même ce que vous voulez raconter aux autres.
Cela s'appelle : faire un synopsis.
En cinéma, le synopsis peut être très long ( plusieurs dizaines de pages, voire une centaine!). Faites plutôt un synopsis court, en quelques lignes . Ensuite, vous étoferez ce premier jet en y précisant les personnages avec leur caractère si vous en avez déjà l'idée, les lieux ou se déroulent les actions. Jetez vos idées en vrac aussi. Ayez toujours un petit calepin sur vous, cela est très utile à tous moments. Car à tout moment, on peut avoir une idée qui nous surprend et qu'il faut noter tout de suite avant de la perdre. Imaginez le point de départ et le point d'arrivée de votre histoire cela est très important pour le pas se laisser dissiper. Ainsi vous ne quitterez pas votre fil conducteur.
Imaginez les éléments perturbateurs qui donneront de l'intérêt à votre histoire, car un récit sans relief s'essouffle rapidement. Donnez-lui de l'ampleur en y introduisant des rebondissements, en créant des situations critiques pour vos personnages. Imaginez leur caractère de plus en plus précisément et faites-les évoluer en conséquence. S'ils se retrouvent dans une situation bien différente de celle qu'ils peuvent connaître habituellement, faites-les réagir à leur nouvelle situation en fonction de leurs acquis au cours de l'histoire. Et n'oubliez pas de résoudre les situations qui sont en attente de résolution.

Ainsi, vous voilà en train d'écire un nouveau synopsis plus étoffé ( une bonne dizaine de pages) mais il s'agit toujours d'un résumé, mais avec plus de détails. Les différents tableaux sont mis en ordre, votre point de départ vous a bien conduit à votre point d'arrivée...
N'oubliez pas les recherches à la bibliothèque.
On a toujours besoin de se renseigner sur ce que l'on écrit : un roman sur la vie d'un aliéné mental par exemple ne peut être rédigé que si l'on s'est penché sur de vrais aliénés afin de comprendre leur façon de vivreet de se comporter. Un roman qui se situe à la Révolution se doit de citer des pages de l'Histoire et de situer des lieux bien réels...etc... Ou si vous parlez d'un peuple particulier, comme certaines tribus indiennes, veillez à connaître leur véritable mode de vie, car vous aurez toujours des lecteurs pour connaître le sujet dont vous parlez, et qui apprécieront d'y retrouver leur connaissance et attendent parfois d'être surpris par un détail qu'ils ignoraient...
Important les recherches pour ne pas parler dans le vide, on vous le reprocherait.

Enfin, trouvez le titre... Cela peut paraître ridicule et pourtant un bon titre peut donner envie de lire un livre. Réfléchissez, il faut être astucieux. Et si je place ce conseil en dernier, c'est que bien souvent un titre choisi très tôt se trouve ne plus être en rapport avec le synopsis.
Alors, écrivez votre synopsis détaillé, et ensuite pensez au titre.

Voilà, je pense qu'il est temps de vous penchez sur votre feuillet de pages blanches ou sur votre ordinateur si c'est ainsi que vous aimez travailler ( A ce sujet, n'oubliez pas de sauvegarder votre travail sur disquette ou CD ce serait trop bête de tout perdre pour un mauvais coup de l'informatique...)

Il ne vous reste plus qu'à écrire, avec votre personnalité en suivant les points d'évolution que vous avez déterminés dans votre synopsis. 

L'écriture étant personnelle, je ne vous donnerai pas de conseil à ce sujet. Soyez honnête avec vous et ne cherchez pas à écrire comme Untel, ce serait raté à coup sûr.


Soyez vous-même et surtout aimez ce que vous écrivez...  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×