VICTOR HUGO

VICTOR HUGO

 

Un Géant…

 

 

 

FICHE D'IDENTITE

Nom :    HUGO

Prénom  : Victor

Né le : 26 fevrier 1802 à Besançon

Décédé le : 22 mai 1885 à Paris

Activités : Romancier, poète, journaliste, critique littéraire, historien, dessinateur et peintre amateur,  député à l'Assemblée constituante, puis Sénateur, élu à l'Académie Française, pair de France.

Pour connaître ses écrits , cliquez sur ce lien :        Oeuvre de Victor Hugo

 

 

 

Tout le monde connaît Victor Hugo, même si certains ne connaissent pas son nom… Pourquoi ?   Parce que « Les Misérables »… Parce que « Notre Dame de Paris »

 

Victor Hugo était un visionnaire et un acharné du Verbe.

Les mots jaillissaient de sa plume comme la lave d’un volcan ou la pluie d’un nuage… il était en perpétuelle inspiration, et cela nous a valu nombre de chefs-d’œuvre. Romans, poésies, pièces de théâtre et autres textes. De plus, il dessinait, et son travail pictural montre que son talent ne se limitait donc pas à l’écriture.

 

La vie de Victor Hugo

 

Victor Hugo est né à Besançon le 26 février 1802 et passe son enfance à  Paris.

Fils de Sophie Trébuchet et de Léopold Hugo. Son père était Général dans l’armée de Napoléon et la famille se rendit souvent en Italie et en Espagne.

Très tôt, les parents de Victor se séparèrent, car Sophie, sa mère entretenait une liaison avec un Général d’Empire, qui se trouvait être le parrain de son fils et sera son précepteur ( Victor Fanneau de la Horie). Victor et sa mère s’installèrent à Paris en 1813. Victor lisait beaucoup. A 14 ans, il écrivit sur son journal «  Je veux être Chateaubriand ou rien ». Il avait d’immenses ambitions.

 

En 1819, à 17 ans, il fonda une revue avec ses 2 frères « Le conservateur littéraire » et remporta un concours ( à l’Académie des Jeux Floraux, qu’il remportera également l’année suivante ).

Il décida de se donner à fond dans une carrière littéraire, délaissant les mathématiques qui pourtant le passionnaient.

 

Un premier recueil de poèmes parut en 1821 « Odes » qui le fit un peu connaître. Il participa à des réunions au Cénacle de Charles Nodier* à la Bibliothèque de l’Arsenal, berceau du Romantisme.

 

* Charles Nodier : poète, romancier, bibliophile, grammairien, né à Besançon comme lui, académicien. IL soutient la candidature de Victor Hugo et vote pour lui pour qu'il gagne sa place d'académicien.

* * *

 

Victor Hugo est à la fois poète, romancier, dramaturge et journaliste, tout lui réussi. IL est à noter que ses écrits, passionnés, quel que soit le genre littéraire, ont toujours une part historique  car il ne peut concevoir l'écriture comme seule fiction.


De 1826 à 1838, il séjourne fréquemment à Bièvres au Château des Roches. Il y rencontre Berlioz, Chateaubriand ( son modèle ), Liszt et écrit beaucoup ( drames, pièces de théatre, poésies )

Il épouse Adèle Foucher, de qui il aura 5 enfants : Léopold (1823 qui ne vivra que quelques mois), Léopoldine ( 1824, elle mourra noyée dans un naufrage avec son mari en 1847, Victor ne s'en remettra jamais, et écrivit pour elle de nombreux textes dont plusieurs poèmes dans les Contemplations ), Charles ( 1826), François-Victor  ( 1828 ) et Adèle ( 1830, elle seule survivra à son père mais son état mental défaillant lui vaudra de longues années en maison de santé ).


Victor Hugo connaîtra beaucoup de maîtresses ( Juliette Drouet la plus célèbre, actrice rencontrée en 1833, elle lui sera toute dévouée et lui sera d'un grand secours lors du coup d'état de Napoléon III, Victor Hugo évitera l'emprisonnement grâce à Juliette ).Ils resteront très étroitement liés jusqu'à la mort de celle-ci.

 

Lors du coup d'Etat de Napoléon III le 2 décembre 1851, Victor Hugo est contraint de s'exiler à cause de ses idées politiques contraires à Napoléon III.
Il vivra tout d'abord à Bruxelle, puis à Jersey et à Guernesey. il écrira beaucoup depuis l'exil et fera parvenir ses écrits en France où il pourra faire certaines publications, car il doit subvenir aux besoins de sa famille et de sa maîtresse qui le suit toujours dans ses déplacements.

 

Pendant les années 1860, il se rend sur le Rhin allemand en touriste, en traversant le Grand Duché du Luxembourg. Il séjournera à Luxembourg, à Vianden, à Diekirch et à Mondorf dans l'attente de pouvoir retrouver la France.
Ce sera fait après la chute du Second Empire consécutive à la guerre franco-prussienne de 1870. C'est l'avénement de la Troisième République, et Victor Hugo peut enfin rentrer en France après 20 années d'exil.

Il participera à la vie politique de cette Troisième République.

 

A sa mort, il fut enterré au Panthéon, après y avoir été conduit dans ' le corbillard des pauvres' conformément à ses dernières volontés.

 

Victor Hugo et ses contemporains

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site