BERNARD WERBER

BERNARD WERBER

Une imagination passionnée et débordante…

 

 

FICHE D'IDENTITE

Nom :    WERBER

Prénom  : Bernard

Né le : 18 Septembre 1961 à Toulouse

Activités : Romancier, journaliste scientifique

Pour connaître ses écrits , cliquez sur ce lien : OEUVRE DE BERNARD WERBER  

 Site officiel : www.bernardwerber.com 

 

 

Bernard Werber est incontestablement mon auteur contemporain et vivant préféré. Et, je n'ai pas honte de vous conseiller vivement, si vous ne le connaissez pas encore, de vous rendre le plus vite possible dans votre bibliothèque du coin, ou dans une librairie ( il est édité aussi en livres de poche, moins chers) afin de lire au moins un de ses romans.

Car, je suis à peu près sûre de ne pas me tromper en vous disant que, si vous lisez un ouvrage de Bernard, vous en lirez d'autres par la suite, et vous ferez comme moi, vous attendrez avec impatience ses prochaines publications.

 

Bernard Werber est né à Toulouse .
Il écrit sa première nouvelle à l'âge de 7 ans ( 1968 Les aventures d'une puce), suivie l'année suivante d'une seconde ( Le château magique ), puis d'une troisième et d'une quatrième chaque année suivante. IL commence à construire des intrigues inspirées de ses lectures d'Edgar Allan Poe.
1978, après l'obtention de son baccalauréat, il se met déjà à l'écriture de cette oeuvre qui lui ouvrira la porte du succès ( Les Fourmis ). D'une histoire sans importance, il se met à faire d'énormes recherches sur le sujet afin de bâtir une réelle histoire pleine de surprises, de rebondissements dans ce monde infiniment petit, il en fera un gros volume de plus de 200 pages, s'imposant une discipline de 4 heures d'écriture tous les matins, quoi qu'il arrive...

Il est également doué pour le dessin et s'en sert pour 'tramer' ses histoires.


En 1979, il fait sa première année de droit à Toulouse.
Il poursuit également (1980) des études de criminologie et fréquente assidument le Tribunal de Granbde INstance et la Cour d'Assise de Toulouse pour se familiariser avec les affaires.  IL monte une petite troupe de théâtre et met en scène une pièce de Hitchock.

En 1982, il se retrouve à Paris pour des études de journalisme et devient journaliste scientifique pendant quelques d'années ( de 1983 à 1990). C'est par ce biais, que lui vient son goût pour les sciences qui se retrouve toujours dans ses écrits.

Il travaille toujours à son livre Les Fourmis.
Ses références artistiques sont Philip K Dick, Franck Herbert ou Asimov.
En 1990, il se lance dans l'apprentissage du métier de scénraiste de cinéma.
En 1991, publication des 'Fourmis' chez Albin MIchel.
Dès lors, grand bouleversement dans sa vie, succès énorme. Il va alors donner une suite à ce livre, et, en 1992, le 'Jour des Fourmis' sort à son tour.
Depuis cette année 1991, Bernard décide d'éditer un livre par an.

(voir toute l'étendue de son oeuvre dans la fiche d'identité ci-dessus)

Ses oeuvres sont traduites dans trente cinq langues.

 

SON ECRITURE

 

Dans la plupart de ses romans, il utilise la même forme de construction, mélant des articles encyclopédiques à deux histoires s'imbriquant l'une et l'autre.
Les personnages se retrouvent d'un roman à l'autre. Ainsi à l'aventure terrestre de Michael Pinson ( 'je' dans ses romans ), suit une aventure d'ange gardien puis une aventure d'élève dieu. Il retrouve toujours ses anciens compagnons, ceux qu'il avait durant sa vie terrestre et ceux qu'il a rencontrés durant sa vie d'ange gardien...

Son oeuvre mêle aventure, mythologie, spiritualité, chimie, biologie et mathématique, dans un esprit de réelle logique  où tout s'entrecroise, s'expose et se confirme comme une synthèse évidente où les mystères semblent s'éclaircir sous sa plume.

Chaque roman, qu'il édite en général tous les 1er octobre, en pleine rentrée littéraire, tient le lecteur rivé sur ses lignes de la première page à la dernière, tant le suspense est étourdissant et la source de ses idées semble inépuisable.

 

Lire du Bernard Werber, c'est l'assurance d'une ouverture d'esprit efficace et durable, une interrogation de chaque instant sur soi-même et sur ce qui nous entoure, sur des choses qui nous paraissent anodines de prime abord et qui se révèlent, sous la plume experte de Bernard, comme des carrefours de compréhension à mi-chemin entre l'infiniment bas et l'infiniment haut en passant par l'infiniment évident et  l'infiniment inconnu...

 

Vous comprendrez facilement que Bernard Werber, c'est 'mon chouchou' parmi les écrivains que j'aime...

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site